CÔTÉ AÉROGARE

La sûreté avant tout

La sûreté, c'est protéger les personnes et les biens contre les actes de malveillance et les actions illicites (attentats, détournements...).

En aérogare, lors du tri des bagages, avant l’accès en zone réservée, de nombreux contrôles sont réalisés sur les passagers, les bagages, le personnel, les véhicules et les marchandises :

  • vérification des papiers,
  • analyse de l’ensemble des bagages de cabine par appareil à rayons X ou fouille manuelle,
  • inspection des passagers et personnels par portiques et/ou palpation,
  • évaluation du comportement des personnes pour détecter des signes physiques involontaires dénotant le stress, l’appréhension ou la dissimulation,
  • contrôle des bagages de soute (dispositifs de détection d’explosifs),
  • concordance entre les bagages embarqués dans les soutes et les passagers montés à bord (appelé réconciliation bagage)
  • contrôle et fouille des véhicules entrant en zone réservée.

Dans des aéroports comme Paris Charles de Gaulle, jusqu’à 5 000 personnes peuvent transiter chaque jour sur certains postes d’inspection.

  • Fort contact client
  • Forte responsabilité réglementaire
  • Certificat de Qualification Professionnel obligatoire
  • Double agrément par le Procureur de la République et par le Préfet
  • Horaires décalés et week-end
  • Port d'un uniforme
  • De sans condition de diplôme à bac, suivant le poste occupé

DES MÉTIERS À DÉCOUVRIR

Zone publique / zone réservée

La zone publique (ou zone non réservée) est ouverte à tous. Elle est située côté " ville " de l’aéroport, avant les contrôles de sûreté et de police.

La zone autorisée (ou zone réservée) est située côté « piste », après les contrôles de sûreté et de police.

Elle est réservée :

  • aux passagers qui ont été contrôlés et qui disposent d’une carte d’embarquement valable
  • au personnel autorisé par un titre d’accès (badge) délivré par le Préfet.