CÔTÉ PISTE

La sécurité du travail sur piste

La co-activité, c'est-à-dire la réalisation simultanée des diverses activités d'assistance autour d'un même avion, peut conduire à une multiplication des situations à risques pour ceux qui y travaillent, qu'elles soient liées à leur propre activité ou à celle des autres.
Par exemple : des collisions entre véhicules ou entre hommes et véhicules, de fortes expositions aux gaz d'échappement ou au bruit, des chutes liées à la manipulation de pièces en hauteur ou à un sol glissant...

Aussi, les opérations d'escale sont réglementées et de nombreuses mesures de prévention sont prises pour assurer la sécurité du travail sur piste.
Quelques exemples :

  • les personnels des entreprises d'assistance en escale doivent avoir une accréditation Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) ou une formation spécifique aux risques professionnels ;
  • les aires de trafic destinées aux avions et auxquelles sont associés les cheminements de véhicules qui desservent ces aires, les traversées de voies de circulation avion et les routes de services sont clairement définies par un balisage au sol ;
  • les positions des véhicules qui se déploient autour de l'avion dans la Zone d'Evolution Contrôlée afin d'assurer les différents services d'escale sont étudiées pour qu'ils ne se gênent pas entre eux ;
  • un agent désigné par la compagnie aérienne doit s'assurer que l'ensemble des manœuvres des opérations d'escale respectent la réglementation et peuvent être exécutées sans danger pour l'avion, les autres avions, les personnels et leur matériel.


Aire de mouvement

Voir un exemple de réglementation d'exploitation