DANS L'AVION

Le contrôle aérien

Le contrôle aérien est apparu après la Première guerre mondiale, lorsque le trafic aérien a commencé à s'intensifier et qu'il s'est avéré nécessaire de coordonner les vols.

De nos jours, des avions décollent et atterrissent à moins d'1 mn d'intervalle. Le contrôle aérien joue donc un rôle très important dans la sécurité des mouvements d'avions sur les aéroports et sur le territoire français et dans la fluidité du trafic aérien.

Pour faciliter le travail, l'espace aérien est divisé en plusieurs zones et segments et chaque contrôleur aérien se voit attribuer la gestion d'une portion de cette espace.
Il communique avec les pilotes, leur donne l'autorisation de décoller, d'atterrir et définissent le couloir aérien qu'ils doivent emprunter et l'altitude à laquelle ils doivent voler.

Ils ont à leur disposition des systèmes techniques tels que la radio, le téléphone, les radars, des systèmes de traitement des plans de vol, des systèmes de traitement radar...

  • Horaires décalés et week-end
  • Titre d’accès en zone réservé obligatoire (habilitation par le Préfet)
  • Anglais indispensable
  • Niveau bac + 2 à bac + 5

DES MÉTIERS À DÉCOUVRIR

Un contrôle aérien par étapes

Les avions décollent et atterrissent face au vent dominant. La tour de contrôle détermine, en fonction du vent, les sens du décollage et de l'atterrissage. Après le décollage, le contrôle d'approche guide l'appareil pour sortir de l'espace aérien de l'aéroport. En vol, le contrôle en route prend le relais : il surveille toutes les activités de vol dans sa zone de compétence sur les écrans radar et veille) ce que tous les avions maintiennent leur route.